Ramonage

 
LE MÉTIER DE RAMONEUR

Le métier de ramoneur s'exerce à trois niveaux

Il n'est pas donné à tous d’être capable de monter sur les toitures et d'être à l'aise dans les hauteurs, et cela est l’une des spécificités du ramoneur. Mais aujourd’hui, avec toute l’évolution qu’a subi le domaine du chauffage au cours des dernières décennies, les activités du ramoneur s’étendent beaucoup plus loin. Le ramoneur peut séparer ses activités en trois secteurs :

  • l'intervention
  • la prévention
  • l'information

Intervention

L'activité principale du ramoneur est l'enlèvement des dépôts de combustion accumulés dans les conduits à fumée et les appareils de chauffage, tels les foyers et les poêles à bois. Vu que le domaine du chauffage est vaste et loin d’être simple, le ramoneur, lorsqu’il est bien informé et bien expérimenté, peut facilement étendre ses activités vers d’autres domaines connexes.

Prévention

Le ramoneur doit toujours être conscient qu'il est un maillon important de la chaîne des professionnels dont les activités sont intrinsèquement liées à la prévention des incendies. Vu qu’il est souvent le seul à intervenir au niveau de la cheminée et de l’appareil de chauffage, le ramoneur a aussi comme rôle important de vérifier les composantes qu'il nettoie. Évidemment, le ramoneur n’est pas un inspecteur, mais si il a un minimum de formation et d’expérience, il peut déceler des défectuosités sur une installation qui pourraient entraîner des conséquences fâcheuses si elles n’avaient été constatées à temps. L’important c’est que l'utilisateur en soit informé pour pouvoir agir et prévenir le pire.

Information

Le ramoneur, que ce soit au niveau de l'intervention ou de la prévention, devrait être capable de donner à sa clientèle toute l'information pertinente sur le ramonage et les bonnes façons d'utiliser et d'entretenir un système au bois. Le ramoneur, en plus des avis et des conseils verbaux et écrits, doit fournir à l’utilisateur toutes les explications nécessaires à la bonne compréhension d'une situation donnée, et les conséquences qui peuvent découler d'une négligence à corriger un problème. Il doit aussi être capable de répondre aux questions des consommateurs ou de les diriger vers des personnes ressources compétentes.

Responsabilité partagée

Au Québec, le Code National de Prévention des Incendies (CNPI) dit que toutes les parties d'une installation à combustible polluant doivent être nettoyées et vérifiées régulièrement, aussi souvent que nécessaire, et que les dégagements par rapport aux matériaux combustibles doivent être respectés.

Cette règle, selon qu'elle est appliquée à l’utilisateur ou à l'entrepreneur, a deux effets différents : d'une part, l'utilisateur a la responsabilité de faire exécuter les travaux selon cette règle par le(s) entrepreneur(s) de son choix, mais le ramoneur, lorsqu'il est en rapport avec un client, a la responsabilité de l'informer, de façon raisonnablement complète et adéquate, à propos de cette règle du ramonage complet.