Chauffage

 
Dégagements - PRINCIPE DE BASE DES DéGAGEMENTS

Définition d'un dégagement

Le mot dégagement a plusieurs significations, mais ici il signifie : espace libre. Donc en ce qui concerne l´installation d´appareils de chauffage, un dégagement est la distance entre une source de chaleur et un matériau combustible. En effet, les matériaux combustibles ne doivent pas être trop près des sources de chaleur, sinon ils sèchent et peuvent s'enflammer.

Pourquoi des dégagements ?

La raison pour laquelle des normes au niveau des dégagements ont été établies est pour réduire le nombre d'incendies causés par des appareils au bois. En effet, nos maisons étant construites de matériaux combustibles, il faut s'assurer que ces matériaux ne s'enflamment pas.

Depuis toujours, année après année, on est forcé de constater que des incidents fâcheux peuvent survenir lorsqu'un utilise un appareil au bois, et souvent c'est le lot d'une installation déficiente qui ne tient pas compte des dégagements à respecter. Pourtant les connaissances actuelles et la technologie moderne permettent d'effectuer des installations sécuritaires.

Les chercheurs ont en effet compris pourquoi certains incidents se produisent et ont élaboré des solutions pour y remédier. Pour commencer, il a fallu analyser comment les matériaux combustibles, comme le bois, réagissent quand ils sont exposés à la chaleur de façon prolongée, et comment ils réussissent à s´enflammer sans le contact avec une flamme (combustion spontanée). Ils ont fait des tests et se sont rendus compte de plusieurs choses :

  • Les matériaux combustibles exposés à la chaleur sur des périodes prolongées peuvent atteindre des températures bien au-delà du point d´ébullition de l´eau 100´C (212´F). Par conséquent, ils deviennent extrêmement secs et facile à allumer.
  • Les matériaux combustibles exposés à la chaleur sur des périodes prolongées qui atteignent des températures supérieures à 120´C (250´F) entrent en phase de pyrolyse, c´est-à-dire qu´ils commencent à se décomposer et en libérant des gaz combustibles et des gouttelettes de goudrons combustibles. Ce processus tend aussi à abaisser leur point d´ignition, c'est-à-dire qu'ils s'enflamment à des températures plus basses qu' à la normale.
  • Les matériaux combustibles exposés à la chaleur sur des périodes prolongées peuvent s´enflammer spontanément (sans la présence d´une flamme) à des températures beaucoup moins élevées que leur point d´ignition normal. Exemple : le bois s´enflamme normalement autour de 480´C (920´F), mais lorsqu´il est exposé à la chaleur sur des périodes prolongées, il peut s´enflammer à des températures aussi basses que 120´C (250´F).

Pour régler le problème, les spécialistes ont conclu qu´il fallait faire en sorte que la température des matériaux combustibles exposés à la chaleur ne dépasse pas 90´C (194´F) pour ne pas qu'ils sèchent. Tous les dégagements imposés et les protections proposées dans la norme CAN/CSA B365 ont pour but d´atteindre cet objectif.

Le pire cas

Vu qu´un appareil non-homologué ne contient aucune information quant aux dégagements à respecter et à la manière de l´installer, il a fallu rédiger une norme pour guider les installateurs.

Vu qu´il existe une grande variété d´appareils non testés et qu´on ne peut établir une norme pour chacun d´entre eux, la norme CAN/CSA B365 a donc été conçue pour couvrir les pires cas, c´est-à-dire les cas les plus dangereux comme les gros appareils chargés à bloc et avec des parois chauffées à l´extrême qui émettent un grande quantité de chaleur.

Les spécialistes ont établi des distances minimales à respecter (dégagements) entre les sources de chaleur et les matériaux combustibles non protégés. Ils ont aussi établi des façons de réduire ces distances de façon sécuritaire.