CheminÉes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES MITRES DE CHEMINÉE

Pourquoi une mitre

Une mitre est, ce qu'on appelle dans le langage commun, un chapeau de cheminée. Une cheminée sans mitre c´est comme une maison avec la porte toute grande ouverte : tout peut entrer sans restriction. En effet, la mitre doit être un obstacle pour tout ce qui pourrait entrer dans la cheminée, mais il faut aussi que la fumée puisse sortir facilement. Une mitre doit être constituée de quatre composantes : le socle, les colonnes, la toiture et le grillage. Si une seule de ces composantes est défectueuse ou manquante, la mitre ne sera pas de bonne qualité.

Le socle de la mitre

Pour les cheminées de maçonnerie, la mitre est assise sur le dernier boisseau au haut de la cheminée.

Pour les cheminées préfabriquées, la mitre est assise sur la dernière section au haut de la cheminée.

Le socle est la composante de la mitre qui la retient à la cheminée. Si il est défectueux ou mal conçu, il pourrait tomber et/ou endommager le haut de la cheminée.

Certains socles sont munis d´un cylindre rigide qui entre dans le conduit en exerçant une pression sur la paroi intérieure, retenant ainsi la mitre.

Certains socles sont munis de tiges rigides qui entrent dans le conduit en exerçant une pression sur la paroi intérieure, retenant ainsi la mitre.

Certains socles sont munis d´un collet qui serre sur la section de la cheminée, maintenant ainsi la mitre en place. Il faut s´assurer que le collet est en acier inoxydable.

Certains socles sont munis de vis ou de languettes vissées qui s´appuient sur la cheminée ou pénètrent dans celle-ci par des trous percés au préalable, ce qui retient la mitre à la cheminée. Pour les cheminées de maçonnerie, ce modèle est déconseillé puisqu´il abîme le boisseau et si ce dernier s´effrite, la mitre ne sera plus retenue et pourra tomber.

Certains socles sont munis de languettes qui sont retenues à la cheminée par des vis qui pénètrent dans la section en acier inoxydable par des trous percés au préalable. Pour les modèles utilisant des vis, il faut s´assurer qu´elles sont en acier inoxydable pour éviter de faire rouiller la section de cheminée.

Les colonnes de la mitre

Les colonnes sont fixées au socle et soutiennent la toiture de la mitre, tout en servant de support pour le grillage.

Certains modèles de mitre sont conçus sans colonnes, c´est- à-dire qu´un grillage fait d´un matériau épais fixé au socle soutient en même temps le toit de la mitre. Cela peut convenir sauf que si la mitre est faite d´un matériau qui rouille et qu´elle n´est pas entretenue, le grillage pourrait se détériorer et le toit de la mitre se détacher.

Il ne faut pas que les colonnes soient trop longues car le toit de la mitre sera trop éloigné du socle et la pluie pourra entrer plus facilement.

Il ne faut pas que les colonnes soient trop courtes car le toit de la mitre sera trop rapproché du socle et la fumée aura de la difficulté à sortir.

Le toit de la mitre

Le toit de la mitre sert à empêcher la pluie et la neige d´entrer dans la cheminée. Pour plus d´efficacité, il doit être un peu plus grand que le conduit qu´il protège. Évidemment, lors de pluie forte et de grands vents, la mitre ne pourra probablement contenir toute la pluie mais saura quand même garder une certaine efficacité.

Le grillage de la mitre

Le grillage de la mitre est très important, mais malgré tout, beaucoup de mitres qui se vendent sur le marché en sont démunies et un grillage doit être ajouté au moment de l'installation.

Le grillage empêche les animaux d´entrer dans la cheminée et sert en même temps de pare-étincelles pour empêcher les tisons de s´échapper de la cheminée.

Les trous du grillage ne doivent être ni trop grand ni trop petits. Des trous trop petits - moins de 12 mm (1/2 pouce) - peuvent facilement se boucher partiellement ou totalement et empêcher la fumée de s´échapper, tandis que des trous trop grands - plus de 25 mm (1 pouce) - pourraient laisser passer des petits animaux et des tisons.

Le grillage est habituellement installé à l´extérieur des colonnes et attaché ou fixé à celles-ci.

 

Les mitres et la rouille

Il existe une grande variété de grandeurs et de modèles de mitres, mais on peut les classer en deux catégories de base : il y a les mitres qui rouillent et celles qui ne rouillent pas.

Il est toujours préférable d´installer une mitre en acier inoxydable qui ne rouille pas, mais vu leur coût plus élevé on peut vouloir opter pour une solution plus économique et cela ne pose aucun problème si on est prêt à effectuer un entretien régulier, c´est-à-dire enlever la rouille éventuelle et appliquer une couche de peinture régulièrement. Si cela n´est pas fait, la mitre pourrait se détériorer considérablement au point de se défaire en morceau, sans compter que la rouille éventuelle pourrait couler sur la cheminée et la toiture, et laisser des traces de saleté dommageables pour l´esthétique de la maison.

Quand une mitre de métal est bien entretenue, elle peut avoir une grande longévité sans causer de dommages. Il est à noter que pour les cheminée desservant une fournaise à l´huile, il est fortement conseillé d´installer une mitre en acier inoxydable, car les résidus de la combustion de l´huile ne sont pas les mêmes que ceux et bois et sont beaucoup plus corrosifs. Sur une cheminée au bois, ce sont surtout l´eau et les intempéries qui amènent les mitres en métal à détériorer, mais pour les cheminées desservant une fournaise à l´huile il faut compter en plus l´activité extrêmement corrosive des résidus.

Les mitres et le vent

Pour ceux qui ont des problèmes de refoulement à cause du vent, il existe des mitres conçues pour ce genre de situation. Leur rôle est d'empêcher le vent d'entrer dans la cheminée ou même de l'utiliser pour favoriser le tirage. Certaines mitres ont des rebords ou anneaux inclinés qui dévient le vent vers le haut, et d'autres seront mobiles ou pivotantes et s'ajusteront selon la direction du vent. Dans les deux cas, une zone de basse pression sera crée au-dessus de la cheminée ce qui favorisera le tirage.