COMPOSANTES

 
LES POÊLES À BOIS

Depuis les dernières décennies, les poêles à bois ont beaucoup évolués. Ils sont plus efficaces, moins polluants et plus sécuritaires qu’autrefois. Anciennement, les poêles à bois étaient en fait des boîtes de métal avec des portes, une buse pour le tuyau et quelquefois un déflecteur. Même s’il existe encore aujourd’hui des poêles peu évolués et peu efficaces, ceux-ci sont appelés à disparaître entre autres à cause des lois environnementales. Tous les poêles neufs qui arrivent sur le marché sont maintenant soumis à des normes plus sévères quand à l’efficacité et le taux d’émission de particules polluantes.

Il existe un éventail très large de modèles et de styles de poêles à bois, mais on peut les regrouper en quelques catégories :

  • les cuisinières au bois;
  • les poêles à bois à feu ouvert;
  • les poêles à bois à combustion contrôlée;
  • les poêles à bois encastrables;

Les cuisinières au bois

Les cuisinières au bois sont en réalité des poêles à bois sophistiqués sur lesquels on peut cuisiner. Étant autonomes, ces appareils sont très commodes lors de pannes d´électricité.

Les poêles à bois à feu ouvert

Les poêles à feu ouvert sont des appareils qui ne sont pas conçus pour être efficaces et qui n’offrent pas à l’utilisateur la possibilité de contrôler la combustion. Ils sont un peu comme des foyers à feu ouvert au niveau du fonctionnement, mais comme des poêles à bois au niveau de l’apparence. Ils se font d’ailleurs souvent appeler des poêles-foyers. Ils sont en fait des boîtes de métal avec des portes, une buse pour le tuyau et quelquefois un déflecteur.

Les poêles à bois à feu ouvert sont des poêles à bois d’agréments et sont conçus pour le plaisir de faire un feu. Il existe quelques catégories de poêles à bois à feu ouvert :

  • les poêles d´intérieur;
  • les poêles d´extérieur;

 

Les poêles à bois à combustion contrôlée

Comme son nom l’indique, le poêle à combustion contrôlée est conçu pour permettre à l’utilisateur de contrôler la combustion. En utilisant les contrôles pour augmenter et diminuer la quantité d’air qui entre dans l’appareil, il peut augmenter ou diminuer l’intensité de la combustion. Cependant, si l’utilisateur est inexpérimenté ou qu’il ne connaît pas les bases du chauffage au bois, il pourrait sérieusement compromettre la combustion et la rendre inefficace au point d’accumuler assez de dépôts inflammables dans les conduits pour augmenter le risque d’intoxication et de feu de cheminée. En effet, si la quantité d’air qui entre dans l’appareil est trop faible, la combustion sera incomplète, la température trop bassa, le tirage insuffisant et la quantité de dépôts trop grande. Une bonne façon de savoir si la quantité d’air est adéquate est de vérifier la température des gaz à la sortie de l’appareil, c’est pourquoi on installe un thermomètre sur le tuyau de raccordement. Celui-ci est divisé en trois zones (trop froid – normal – trop chaud) qui permettent de connaître la situation avec une relative précision. À mesure que l’utilisateur joue avec les contrôles de l’appareil, l’aiguille du thermomètre se déplace vers la zone appropriée. Lorsqu’il n’y a pas de thermomètre, on peut regarder dans la chambre à combustion le feu et les flammes pour se donner une idée de l’état de la combustion. Voici ce qu’il faut observer :

  • si le feu couve et qu’il a de la difficulté à rester allumé, c’est qu’il n’y a pas assez d’air qui entre dans l’appareil ou que le bois est trop humide;
  • si un mince filet de fumée noire s’échappe de la flamme, c’est qu’il n’y a pas assez d’air qui entre dans l’appareil ou que le bois est trop humide;
  • si la flamme est turbulente et que vous avez l’impression qu’il y a du vent dans la chambre à combustion, c’est qu’il y a trop d’air qui entre dans l’appareil;
  • si le feu brûle allègrement et ne couve pas, s’il n’y a pas de fumée excessive et la flamme est relativement stable, c’est qu’il y a juste la bonne quantité d’air qui entre dans l’appareil.

Même si tous les poêles à bois à combustion contrôlée fonctionnent à partir des mêmes principes de base, il existe néanmoins beaucoup de modèles différents qui ne diffèrent en réalité que par un ou plusieurs éléments internes:

  • les boîtes à feu peuvent être différentes;
  • les déflecteurs peuvent être différents;
  • les systèmes de distribution d´air peuvent être différents;
  • les systèmes d´évacuation de la fumée peuvent être différents;
  • les portes peuvent être de modèles différents;
  • l´enveloppe du poêle peut être différente;
  • certains poêles polluent moins que d´autres (norme EPA);

 

Les poêles à bois encastrables

Les poêles à bois encastrables sont des poêles qui sont conçus pour être insérés dans des foyers à feu ouvert pour en augmenter l´efficacité. Ces appareils doivent être reliés à un tuyau en acier inoxydable qui monte dans la cheminée jusqu´en haut et qui en devient le nouveau conduit. Cet aspect de l´installation est très important pour la rendre sécuritaire. Les poêles encastrables sont des poêles à bois à combustion contrôlée et se divise de la même façon.

Poêles EPA

Les poêles EPA sont des appareils à combustion contrôlée qui rencontrent la norme américaine du même nom. L’agence EPA (Environmental Protection Agency) s’occupe d’établir des normes pour protéger l’environnement. Pour porter l’étiquette EPA, les appareils au bois doivent passer avec succès des tests sévères par rapport à leurs émissions de particules polluantes. Bientôt, tous les appareils qui entreront sur le marché devront satisfaire cette norme.